Aller au contenu principal

À propos de nous

Le Réseau pédiatrique EVA est né en 2010 à partir du partenariat du GIP ESTHER. Il est structuré administrativement en association international de droit sénégalais depuis 2014. Il regroupe les pédiatres de 16 des plus importants centres de pédiatrie dans 12 pays d’Afrique francophone de l’ouest et du centre. Le réseau est en partenariat étroit avec 3 centres pédiatriques parisiens (Hôpital Necker enfants malades, Hôpital Robert Debré, Hôpital Armand Trousseau). Tous les pédiatres du Réseau sont impliqués de longue date dans la prise en charge des enfants infectés par le VIH.  

Notre vision est d’agir « Pour le bien-être et la qualité de vie des enfants et adolescents dans le contexte de l’épidémie à VIH. » Cette vision est axée sur le SOIGNANT-Le SOIGNÉ et la COMMUNAUTÉ

- Le soignant : Le rendre apte pour une meilleure prise en charge

- Le soigné : Œuvrer pour son bien-être 

- La communauté : Agir pour une meilleure intégration, meilleure interaction du soigné.

La mise en œuvre des activités répond à cette nouvelle stratégie d’intervention 2022-2026 qui a pour but, de permettre aux enfants, adolescents et jeunes adultes vivant avec le VIH de vivre positivement, en bonne santé et en se « sentant bien ». Les principales activités du Réseau incluent au niveau des 36 sites d’intervention de référence et périphériques tournent autour de :

  1. La formation/renforcement des capacités des acteurs impliqués dans les soins et l’accompagnement des enfants et adolescents vivant avec le VIH ;
  2. Le plaidoyer au niveau des pays et au niveau régional pour une meilleure prise en compte du VIH pédiatrique, y compris les adolescents dans les plans stratégiques nationaux, la mobilisation de financements domestiques et les questions de formulations pédiatriques des antirétroviraux (ARV) ;
  3. Les études d’évaluations/ recherche opérationnelle en vue de documenter les pratiques et mieux comprendre les observations et en faire des recommandations pratiques (guides pratiques, algorithmes…) à l’usage des praticiens de la sous-région ;
  4. Des activités communautaires d’éducation thérapeutique à l’intention des mères/personnes en charge des enfants en bas âge et des groupes d’auto-soutien pour les adolescents.