Aller au contenu principal
     
10 et 17 Juillet 2021 au Centre de traitement ambulatoire de l'hôpital Fann/DAKAR

TRANSITIONS: Renforcement des capacités des personnels soignants dans la prise en charge des adolescents vivant avec le VIH

La prévention des infections à VIH chez l'adolescent constitue une excellente stratégie pour ralentir la pandémie du VIH. Les adolescents et jeunes adultes vivant avec le VIH de 15 à 24 ans sont une population hétérogène quant au sexe, à l’âge, au mode de transmission, à l’orientation sexuelle et à la prise de risque. Cette tranche d’âge qui est la plus vulnérable présente un plus grand risque de rupture du suivi médical et de mauvaise observance, ainsi que des besoins plus importants en matière de soutien psychosocial et de prestations de santé différenciées. Elle reste fortement invisibilisée dans les pays d’Afrique de l’ouest, tant dans la définition des politiques de prise en charge, que dans l’allocation des ressources et dans la représentation communautaire. Dans la plupart des régions du monde, ce sont principalement les adolescents, et en particulier les jeunes filles, qui sont les victimes des nouveaux cas de ce type d'infection. La cascade des soins pour les enfants et adolescents vivant avec le VIH est marquée par des lacunes majeures. Les enfants et adolescents ont difficilement accès aux services VIH et présentent un risque d’être perdu de vu et ont souvent une observance sous optimale .Avec l’appui financier Expertise france et Sidaction, le réseau enfants et VIH en afrique met en œuvre le projet transition programme inclusif pour l’optimisation de la continuité des soins chez les adolescents et jeunes adultes en afrique de l’ouest. Ce groupe d’individus a des besoins spécifiques et fait face à des problématiques particulières en matière de prévention et traitement du VIH. Pour soutenir ces adolescents  de 15 à 24 ans , le Réseau EVA, l’institut de recherche pour le développement et les sites partenaires (Centre Hospitalier National d’Enfants Albert Royer et l’hôpital Roi Baudoin de Guédiawaye) mettent en œuvre un processus accompagné et coordonné de transition (PACT) visant à améliorer la rétention dans les soins de santé et de bien-être des adolescents et jeunes vivant avec le VIH. En prélude aux  activités préliminaires à la mise en œuvre du PACT, un renforcement de capacité des personnels soignants des sites adultes qui doivent accueillir les adolescents qui ont transité de la pédiatrie  s’est tenu ce samedi 10 juillet 2021 à la salle de conférence du centre de traitement ambulatoire de fann . Les médecins, les assistants sociaux et les médiateurs de santé ont été renforcés sur les thématiques suivantes: Les techniques de communication avec les adolescents, La santé sexuelle et reproductive, le genre, les droits humains, La santé mentale et l’éducation thérapeutique du patient. La formation a été interactive et les médecins ont bien apprécié cette séance. Des cas  pratique de prise en charge réussi des adolescents ont été  partagés par les médecins .Au total 24 agents de santé ont assisté à ce premier jour de formation qui s’est  poursuit jusqu’au  16 et 17 juillet 2021

SERIGNE THIAO

CHARGE SUIVI EVALUATION RESEAU EVA

event finish