Aller au contenu principal
     
Du 04 au 06 novembre 2021
Douala/Cameroun

PROJET ACESS PLAN « 4 en1 »: FORMATION DES SOIGNANTS SUR L’OPTIMISATION DES TRAITEMENTS.

AGIR POUR LE SOIGNANT, LE SOIGNÉ ET LA COMMUNAUTÉ

La qualité de la prise en charge passe indéniablement par une ressource humaine de qualité, apte à prendre en charge tout type de cas peu importe les complications. En Afrique subsaharienne, les enfants et adolescents représentent aujourd’hui la tranche d’âge  qui est loin des objectifs de 3.90. Particulièrement au Cameroun seuls 44,0% des enfants séropositifs et 35,2% des ados sont sous traitement. Spécifiquement dans la région du littoral, on note une faible identification des cas ( 1/3 Nourrissons exposés au VIH ne sont pas identifiés), un taux de positivité élevé dans la région du Littoral (6,6%), un faible taux de mise sous TARV ( moins de la moitié des nourrissons infectés par le VIH sont mis sous TARV) . Un des principaux problèmes de la prise en charge , reste l’observance des traitements . Cependant, le VIH étant une pathologie chronique, la prise de médicaments reste très problématique.
De plus  ingurgiter au quotidien beaucoup de médicaments est un grand risque à l’observance. Depuis 2013, les directives de l'OMS recommandent des schémas thérapeutiques à base de LPV/r pour toutes les personnes vivant avec le VIH de moins de 3 ans ; toutefois, la disponibilité limitée d'une formulation adaptée à cette tranche d'âge reste un obstacle à la mise en œuvre. Les lignes directrices de l'OMS sur la thérapie antirétrovirale de 2018 et la note d'orientation de juillet 2020 de l'OMS recommandent désormais les schémas thérapeutiques à base de dolutegravir (DTG) comme le schéma thérapeutique préféré de 1L pour tous les enfants âgés de 4 semaines et plus. Cette nouvelle donne nous permet d’aborder l’optimisation des traitements antirétroviraux (TAR) , aspect fondamentale pour permettre une meilleure observance chez les enfants et adolescents. Le réseau EVA, fort de son objectif d’améliorer la prise en charge globale du vih pédiatrique , en partenariat avec Drugs For Néglited Deases (DnDI) organise une série de formation dans 3 pays (Sénégal, Burkina-Faso, Cameroun) , à l’intention des personnels impliqués dans la prise en charge. Concernant l’optimisation des TAR, outre le Dolutégravir pédiatrique, il y a la nouvelle formulation, le quadrimune (4 en 1) présentant un goût  neutre et à dose fixe, qui sera bientôt introduit.

A Douala ( Cameroun), nous avons réuni une trentaine de médecin de la région du littoral durant 3 jours pour les former à l’optimisation des TAR. Cette nouvelle donne qui, à coût sur apportera un nouvel élan dans l’observance.

Lancer en présence des autorités administrative de la région du littoral, du Directeur Exécutif de EVA, du point focal Cameroun, durant trois jours au cours desquels a été abordé les modules sur le diagnostic, le traitement, l’annonce, les modèles de transition et d’éducation thérapeutique. Cette formation a été présidé par le Professeur PENDA Ida Calixte, professeur de pédiatrie, spécialisée dans la prise en charge VIH.

event finish